Bus Transdev – Ecquevilly : non aux mauvais coups !

15 Novembre 2017

Sur environ cent cinquante chauffeurs du dépôt de bus Transdev d’Ecquevilly, à côté des Mureaux, dans les Yvelines, près d’une centaine ont débrayé le 13 novembre pour le maintien de leurs acquis.

En effet, la direction a décidé de modifier le système actuel de roulement qui permet de ne travailler qu’un samedi sur quatre. Les chauffeurs risqueraient aussi, avec la nouvelle organisation, d’avoir des horaires changeant d’un jour sur l’autre, et de ne pas savoir quel samedi serait travaillé. Ils craignent, à terme, la suppression d’une prime de 300 euros liée à l’organisation actuelle.

De plus, depuis mars dernier, la direction a remis en cause la subrogation, autrement dit l’accord entre la Sécurité sociale et l’employeur qui permet aux salariés de ne pas se soucier du versement des indemnités en cas d’arrêt de travail. Depuis, il y a bien des complications et du retard dans le versement des indemnités maladie.

D’autres employés sont venus se joindre aux chauffeurs en grève, notamment ceux du service contrôle, car la direction envisage aussi de modifier leur grille de salaires.

Tous étaient très contents d’avoir envoyé un avertissement à la direction. Mais si cette dernière s’entête dans ses projets, ils n’hésiteront pas à recommencer.

Correspondant LO