Saint-Denis : des mères contre la violence

08 Novembre 2017

Samedi 4 novembre, des mères de famille ont pris l’initiative de lancer un appel contre la violence à Saint-Denis, en parcourant pour cela les différents quartiers.

Depuis l’an dernier, en effet, des bandes rivales de jeunes déclenchent des bagarres principalement aux abords des collèges et lycées de la ville. C’est la cité des Franc-Moisins contre la cité du centre-ville, la cité Allende contre la cité Floréal, au point que des jeunes n’osent plus traverser certains quartiers de la ville et que d’autres craignent même de se rendre au lycée. Le 16 octobre dernier, le lycée Bartholdi a été le théâtre d’un affrontement violent, des jeunes ayant lancé des bombes lacrymogènes blessant des élèves, des assistants d’éducation et des enseignants.

Les parents n’exigent pas davantage de policiers, mais une présence accrue des adultes aux abords des lycées et aussi plus de moyens dans l’éducation. De nombreux parents déplorent la disparition programmée des associations qui, dans les quartiers, aident à une certaine vie collective. Ce sont en effet les associations sportives, les ludothèques qui permettent à des jeunes de cités différentes de se côtoyer. Mais leur existence est aujourd’hui menacée par la disparition des emplois aidés et par la baisse des subventions. Alors, à juste titre, les parents protestent aussi contre l’État qui abandonne les quartiers populaires.

Aline URBAIN