Taxe sur les dividendes : la grosse cerise sur le gâteau

25 Octobre 2017

Le Conseil constitutionnel a invalidé une taxe sur les dividendes instaurée en 2012 par François Hollande. Il exige même que l’État rembourse les 10 milliards d’euros qui auraient été perçus depuis sa mise en place.

Ce prélèvement de 3 % n’avait pourtant rien de confiscatoire. Sur la même période, entre 2012 et 2016, ce sont près de 250 milliards de dividendes qui ont été versés par les seuls groupes du Cac 40 à leurs actionnaires.

Par contre dès sa mise en place, les experts juridiques des groupes industriels, comme Total, et financiers, AXA par exemple, se sont bousculés auprès des institutions françaises ou européennes pour hurler à l’illégalité de la taxe.

Ainsi, alors que les actionnaires tirent leurs dividendes du droit constitutionnel d’exploiter les travailleurs, ils sont parvenus à faire reconnaître qu’ils avaient été volés de quelques milliards par un État qui les sert au centuple.

Bruno Le Maire se dit prêt à rembourser. Pour les actionnaires et les entreprises, il n’est pas question d’effacer l’ardoise et on devine que c’est à la population que le gouvernement Macron va présenter la facture...

B.S.