Santiago Maldonado assassiné par la police

25 Octobre 2017

Santiago Maldonado a disparu le 1er août dernier. Il avait participé à une manifestation des indiens Mapuche qui protestent contre la spoliation dont ils sont victimes en Patagonie, depuis que la société Benetton a racheté près d’un million d’hectares de terres.

La police réprime violemment ces protestations et quatre témoins avaient vu Santiago Maldonado monter avant sa disparition dans une camionnette de la gendarmerie. Celle-ci niait toute responsabilité. La ministre de l’Intérieur était venue à son secours en dénonçant le prétendu « terrorisme » des indiens. Ensuite, les médias avaient annoncé que Maldonado était vivant, en projetant une vidéo où on le voyait faire des courses dans un supermarché... mais ce n’était pas lui !

Cette disparition avait causé une grande émotion.

La découverte du corps et l’intervention médiatique d’un juge suggérant qu’il a pu se noyer seul, car le corps ne présenterait pas de lésions, ne règle pas la question. Des examens plus poussés sont en cours et, dans cette affaire comme dans tant d’autres, tous ceux pour qui l’assassinat ne fait aucun doute vont continuer de se battre pour la vérité.

J.F.