Coca-Cola – Socx : débrayage massif

25 Octobre 2017

Jeudi 19 octobre, dès que les travailleurs de Coca-Cola Socx, près de Dunkerque, ont appris les 128 suppressions d’emplois en France annoncées par les patrons, dont 40 à Socx, ils se sont mis en grève et ont organisé un piquet devant l’usine.

Toutes les équipes ont massivement débrayé ainsi, jusqu’au dimanche 22 octobre. D’autant que ce sont 63 emplois qui seront supprimés à Socx puisque 23 départs en retraite ne seront pas remplacés.

La direction de Coca-Cola justifie ces suppressions d’emplois par la baisse des ventes de boissons gazeuses et la nécessité de produire une boisson à base de thé sur une nouvelle chaîne qui emploiera quatre travailleurs en moins sur chacune des cinq équipes. La situation actuelle n’empêche pas Coca-Cola de compter cette année sur 35 millions d’euros de bénéfice pour une usine de 400 travailleurs. De plus, lors de la création de l’usine en 1989, l’entreprise a bénéficié de dix années sans impôt. L’avantage s’est poursuivi par tranches de cinq ans jusqu’à aujourd’hui sous prétexte de mise en place de nouvelles lignes de production ou de l’acquisition d’un terrain attenant. C’est l’argent public qui a payé et paye les investissements !

Les travailleurs de Coca-Cola Socx ont tenu immédiatement à montrer qu’ils n’étaient pas prêts à se laisser faire par un trust richissime.

Pas de suppressions d’emplois, mais répartition du travail sans perte de salaire !

Correspondant LO