Retraités résidents : victimes de Macron

11 Octobre 2017

Les retraités dont la pension est supérieure à 1 200 euros (60 % de l’ensemble) vont subir, comme tous les salariés, la hausse de 1,7 % de la CSG et leur pouvoir d’achat va baisser. Mais le gouvernement prétend que cette baisse sera compensée par la disparition progressive de la taxe d’habitation étalée sur trois ans.

Problème : les 600 000 retraités qui vivent en maison de retraite ne payent pas de taxe d’habitation, puisque cette taxe est à la charge de la maison de retraite. Ils vont donc subir la hausse de la CSG sans bénéficier de cette compensation. Il est en effet peu probable que les maisons de retraite baissent leurs tarifs en conséquence de cette baisse de leurs charges.

Le gouvernement et les députés La République en marche interpellés sur ce sujet ont indiqué réfléchir à un système pour y remédier. On attend de voir.

Cédric DUVAL