États-Unis : le patriotisme rémunéré

11 Octobre 2017

Le texte ci-dessous est adapté d’un article paru dans le journal trotskyste américain The Spark (2 octobre).

Vendredi 22 septembre, Trump avait appelé les propriétaires d’équipes de la NFL, la Ligue nationale de football (américain), à « virer » tout joueur mettant genou à terre pendant la diffusion de l’hymne américain, avant le match.

Trump avait aussi traité de « fils de p... » le joueur de San Francisco Colin Kaepernick, parce qu’il y a un an celui-ci avait protesté ainsi contre les meurtres de Noirs par des policiers que la justice n’inquiète même pas. À la suite de la sortie de Trump, des dizaines de joueurs, des joueurs noirs en particulier, au sein de la NFL et d’autres ligues professionnelles, ont refusé de se tenir debout pendant l’hymne national. Ils ont été violemment critiqués de toute part. La Ligue de basket-ball, la NBA, a indiqué qu’elle sanctionnerait les joueurs qui mettraient genou à terre. Dimanche 8 octobre, le vice-président Mike Pence a ostensiblement quitté une rencontre à Indianapolis, après qu’une douzaine de joueurs s’étaient agenouillés pendant l’hymne.

Ces vertus outragées prétendent que les joueurs manquent ainsi de respect à une tradition ancestrale. Or, comme l’a rappelé un commentateur sportif, jusqu’en 2009 aucun joueur de la NFL ne se mettait au garde-à-vous pendant l’hymne national, parce que les joueurs restaient dans les vestiaires pendant cette diffusion. On les a fait entrer sur le terrain pendant l’hymne dans le cadre d’une stratégie de marketing : le département de la Défense paie la NFL pour cette présence, dont l’objet est d’exalter le patriotisme et donc le militarisme auprès des jeunes Américains.

En 2015, un rapport des sénateurs républicains John McCain et Jeff Flake avait critiqué l’usage de l’argent du contribuable pour cette forme de patriotisme rémunéré. Le ministère de la Défense aurait ainsi versé, pour ces gestes patriotiques, 12 millions de dollars à la NFL entre 2011 et 2015, ainsi que 53 millions entre 2012 et 2015 aux joueurs professionnels de plusieurs autres ligues.

Autrement dit, on accuse les joueurs de la NFL de manquer de respect à quelque chose qui n’est rien d’autre qu’un effort dispendieux visant à enrôler des jeunes dans l’effort de guerre américain.

The Spark