Marseille – centre financier de La Poste : le mensonge au plus haut niveau

27 Septembre 2017

La direction du centre financier de Marseille est en train de s’attaquer aux congés. Elle a fait croire qu’une décision nationale stipulait que dorénavant seuls huit jours de congés au lieu de treize pouvaient être reportés jusqu’au 30 avril. C’est totalement faux, ce qui ne l’a pas empêchée de demander à toute la hiérarchie de l’imposer au personnel.

Pouvoir prendre ces treize jours de congés comme on l’entend, c’était la moindre des choses pour les employés du centre qui tenaient à les garder pour rester avec leurs enfants pendant les vacances d’hiver et de printemps. Face aux directives de la direction, des employés ont consulté les textes et ont téléphoné à leurs collègues des autres centres. Et ils ont fini par obtenir le vrai décompte des congés.

La direction, quant à elle, n’en démordait pas. Mieux, elle faisait donner une partie de la maîtrise pour essayer de clouer le bec des récalcitrants. Devant la grogne, elle a continué à marchander en proposant de fixer le report à onze jours au lieu de treize.

Finalement, à force de prendre les employés pour des imbéciles en leur mentant elle a été obligée de reculer et d’accepter d’appliquer la règle des treize jours.

Correspondant LO