L’aveu d’un policier raciste

06 Septembre 2017

Une vidéo montre que, lorsque l’an dernier un policier de Georgie a arrêté de nuit une voiture sur le bas-côté d’une route, la conductrice était si effrayée qu’elle a refusé de prendre son téléphone dans sa poche, même sur ordre du policier. Cette femme blanche ne voulait pas donner un prétexte pour se faire tirer dessus en retirant ses mains du volant. Elle implorait : « J’ai vu trop de vidéos où la police... » Pour la rassurer le policier, blanc également, lui a dit : « Mais vous n’êtes pas Noire. Est-ce que vous avez vu des policiers tuer des Blancs ? La police ne tue que des Noirs. »

Cet aveu de racisme ordinaire et meurtrier – dont chacun sait qu’il reflète la réalité – n’a pas été du goût de la hiérarchie, qui a annoncé son intention de licencier ce policier. Dans la police également, le premier commandement est : « N’avoue jamais ! »

Lucien DÉTROIT