Écoles d’Ivry : musique ou cacophonie ?

06 Septembre 2017

Lors de la réunion de prérentrée du vendredi 31 août, dans les écoles primaires d’Ivry-sur-Seine, dans le Val-de-Marne, ont été annoncées les mesures du gouvernement pour « une école de la confiance », comme l’annulation de la réforme des rythmes scolaires, que personne ne défend, ou certains dédoublements de classes de CP.

Cette mesure devrait être étendue l’année prochaine à toutes les classes de CP et CE1 des écoles REP, en supprimant les postes de maîtres supplémentaires, et aux dépens des maîtres remplaçants.

Cette mesure très médiatisée est essentiellement démagogique, car par ailleurs, dans les autres classes, les effectifs augmentent.

Des évaluations nationales devront être organisées le 15 septembre sur le niveau des CP. Enfin, une préconisation du ministre a sans doute pour but de faire rire. En effet pour « une école de la confiance », il a été demandé avec insistance aux enseignants d’accueillir en chantant les enfants et les parents le jour de la rentrée, avec des conseils sérieux sur les modalités d’application. Mais les enseignants ont surtout eu envie de dénoncer les conditions qui se dégradent d’année en année. Des enfants handicapés qui n’ont pas d’auxiliaire de vie scolaire, des effectifs en hausse, des enseignants malades non remplacés…

La discussion, lors de cette réunion, a porté ensuite sur le gel du point d’indice des fonctionnaires, le rétablissement du jour de carence, la hausse de la CSG, de la diminution des APL. Du coup les participants se sont sentis encouragés à participer au mouvement de grève du 12 septembre.

Correspondant LO