Profits capitalistes record

09 Août 2017

Selon l’agence Bloomberg, les 1820 très grandes entreprises internationales ont vu leurs profits grimper de 16 % par rapport à la même période de 2016.

En moyenne, les actions à travers la planète ont augmenté de 14 % depuis le 1er janvier, atteignant des niveaux record. Apple, Amazon, Facebook ou encore Nestlé se trouvent à leur sommet. L’action Boeing s’est envolée de 50 % en six mois.

Quant aux plus grandes sociétés de l’hexagone, rassemblées dans le CAC 40, elles ont réalisé des profits de près de 30 % supérieurs à ceux de 2016 sur la même période : 51 milliards d’euros de profits déjà accumulés à la moitié de l’année. Le groupe pharmaceutique Sanofi affiche ainsi à mi-parcours un profit de 6,7 milliards, 4,3 milliards pour la BNP, 3,3 milliards pour Safran, producteur de moteurs d’avion … Philippe Brassac, patron du Crédit agricole, ne peut cacher sa joie : « En six mois, la banque vient de dégager 2,2 milliards d’euros de bénéfice net, soit 59 % de plus qu’un an auparavant ».

Mais ces bénéfices qui explosent et ces cascades de dividendes, d’où viennent-ils, sinon de la véritable guerre menée dans tous les pays contre le monde du travail par les capitalistes avec l’appui des gouvernants. Et pour les classes populaires, cela se traduit par d’autres records : exploitation accrue, chômage en hausse, explosion de la pauvreté. Dans le passé, c’est ce genre de records qui a engendré des révolutions.

Stéphane Guarja