Jour de carence : démagogie antifonctionnaires

11 Juillet 2017

Le ministre des Comptes et de l’action publics, Gérard Darmanin, a annoncé pour 2018 le rétablissement pour les fonctionnaires d’un jour de carence, une journée non indemnisée lors d’un arrêt maladie.

Sarkozy avait instauré cette mesure en janvier 2012, à la veille des élections, Hollande l’avait supprimée en 2014, et Macron avait dit lors de sa campagne qu’il la rétablirait.

Cette mesure s’ajoute à d’autres qui visent les fonctionnaires, du gel du point d’indice à l’annonce de 120 000 suppressions de postes, sans oublier la hausse de la CSG sans compensation. Et, pour pimenter le tout, les ministres y vont de leurs déclarations sur « l’addiction à la dépense publique » et autre nécessaire « lutte contre l’absentéisme ».

Cette mesure sert aussi au gouvernement à faire de la démagogie contre les fonctionnaires.

Dans son action contre les travailleurs, du public comme du privé, ce gouvernement ne connaît aucun jour de carence.

Vincent GELAS