Un éloge qui dépasse les bornes

05 Juillet 2017

En Arabie saoudite, la presse doit soutenir le pouvoir. Un journaliste du quotidien Al-Jazirah est cependant allé trop loin en présentant le roi Salmane comme miséricordieux quoique très sévère. Or ces qualités sont propres à Dieu… Il n’en fallait pas plus pour que les foudres royales, sinon divines, s’abattent sur le journaliste, qui a dû s’excuser pour une erreur non voulue.

Pour les dirigeants occidentaux, l’Arabie saoudite est un pays moderne, surtout pour les affaires. En matière de libertés, c’est plutôt le Moyen Âge.