Maisons de retraite : prendre aux pauvres pour donner aux riches

14 Juin 2017

La Fédération nationale hospitalière dénonce une baisse annuelle de 200 millions d’euros de la dotation autonomie des maisons de retraite publiques.

Un décret de décembre 2016, en vigueur depuis janvier, modifie en effet le calcul de cette dotation départementale financée par l’aide personnalisée à l’autonomie. Cette mesure va se traduire par un transfert de 200 millions du public au privé. Bien sûr, cela peut sembler peu, dans un budget global de quelque 9 milliards pour les 3 250 maisons de retraite publiques et les plus de 4 000 qui sont privées. Mais cela représente des milliers de postes d’aides-soignants, de psychologues, de kinés, nécessaires au bien-être et à la santé des 300 000 personnes âgées résidant dans les maisons de retraite publiques, dont les ressources sont souvent modestes.

Sous prétexte d’égalité avec les groupes privés qui font de l’argent aux dépens des personnes âgées et des familles, la politique de l’État aboutit à ces suppressions de postes.

Vincent GELAS