Fontenay-sous-Bois : collège Victor-Duruy en lutte

14 Juin 2017

Les parents et les enseignants du collège Victor-Duruy de Fontenay sont mobilisés depuis près de trois mois. En effet, après avoir fermé une classe en 2016, l’inspection académique de Créteil veut imposer une nouvelle fermeture à la rentrée 2017 et n’envisage de maintenir 19 classes dans l’établissement que si les effectifs dépassent 30 élèves par classe, arguant qu’ailleurs, c’est pire.

Mais, à 30 élèves par classe, on ne peut faire cours correctement, ni s’occuper des plus fragiles, nombreux dans ce quartier populaire. Et encore, ce repère de 30 est-il théorique, car chaque année plusieurs élèves arrivent en cours de route, ce qui augmente les effectifs réels.

Quant à l’établissement, il n’a tout simplement pas les capacités d’accueil pour des classes aussi nombreuses : pas assez d’équipements pour les sciences et le sport, ni même de tables et de chaises dans chaque classe. Tout le monde sait également qu’une classe qui ferme est une classe qui ne rouvrira pas, même si les effectifs augmentent plus tard. Et si c’est peut-être pire ailleurs, ce n’est pas une raison : les collèges ne sont pas en concurrence, contrairement à ce que le rectorat voudrait faire croire. Ils ont au contraire les mêmes intérêts à défendre face à cette politique de fermetures de classes et de destruction du service public de l’éducation, dont ni les élèves ni les enseignants n’ont à faire les frais !

Face à cette attaque, parents et enseignants se sont massivement mobilisés. Ils ont lancé une pétition en ligne qui a rapidement recueilli plus de 400 signatures. Ils ont organisé deux rassemblements devant le collège, deux journées « collège mort », avec deux grèves suivies par 50 % et 75 % des enseignants et pas un élève dans l’établissement, puis deux journées « collège en deuil », où professeurs et élèves, vêtus de noir, ont défilé avec des pancartes dénonçant la fermeture, des photos et une vidéo circulant ensuite sur les réseaux sociaux. Ils ont également tissé des contacts avec les deux autres collèges de Fontenay, eux aussi touchés par des fermetures de classes.

Ainsi, le 31 mai, enseignants et parents des trois collèges de Fontenay-sous-Bois manifestaient devant l’académie du Val-de-Marne à Créteil. Face à cette mobilisation, l’inspection académique campe pour l’instant sur ses positions, mais enseignants et parents n’ont pas l’intention de lâcher et comptent bien étendre le mouvement.

Correspondant LO