Élections législatives : Lutte ouvrière, pour faire entendre le camp des travailleurs

03 Mai 2017

Le 11 juin, aux élections législatives, notre courant présentera des candidates et des candidats dans 553 circonscriptions, les 539 situées en métropole, six dans l’île de La Réunion, ainsi que quatre en Martinique et quatre en Guadeloupe, conjointement avec nos camarades de Combat ouvrier.

Il s’agit d’abord que celles et ceux qui ont entendu notre candidate Nathalie Arthaud dans cette élection présidentielle, qui se sont reconnus dans ses idées et ses paroles, et ont choisi de voter pour elle afin d’affirmer l’existence d’un camp des travailleurs aux intérêts diamétralement opposés à ceux de la grande bourgeoisie, puissent prolonger leur geste, en se prononçant à nouveau pour une travailleuse ou un travailleur présenté par Lutte ouvrière.

Au-delà de ces 232 000 électrices et électeurs, celles et ceux qui ont été touchés par les mots de Nathalie Arthaud mais ont voulu faire le choix d’un vote qu’ils ont cru utile en choisissant notamment Jean-Luc Mélenchon pour son statut de grand candidat, susceptible de recueillir plus de voix et même d’être au second tour, seront cette fois à même de voter pour leurs idées, d’exprimer leurs véritables sentiments, le vote utile se retrouvant dès lors dépourvu de sens. Ils pourront apporter leur contribution pour que, quel que soit le valet des capitalistes vainqueur au lendemain du 7 mai, un courant existe dans les quartiers populaires, qui exprime la nécessité vitale de défendre les intérêts quotidiens du monde du travail, et au-delà, la conscience que la classe ouvrière peut, en s’organisant, offrir à la société une autre perspective que le chômage des uns et l’épuisement au travail et les bas salaires des autres, sur fond d’envol des profits.

Viviane LAFONT