Federal Mogul – Poitiers : deux ans après, encore la galère

04 Janvier 2017

Il y a deux ans, l’usine Federal Mogul près de Poitiers, fabriquant des pistons pour l’industrie automobile, fermait. 241 travailleurs se retrouvaient sur le carreau.

Les promesses antérieures des patrons de maintenir les emplois contre des baisses de salaire – acceptées par les syndicats – se révélaient, comme c’était prévisible, n’être que du vent. Quant à l’esbroufe faite par le ministre du Redressement productif d’alors, Arnaud Montebourg, annonçant vouloir trouver un repreneur de puissance internationale pour le site, ce n’était que pour la galerie. Aucune nouvelle activité n’a remplacé les emplois détruits.

Aujourd’hui, de source syndicale, seulement un tiers des travailleurs sont en CDI ou en intérim. Une cinquantaine d’entre eux poursuivent une démarche contre leur ex-employeur, devant les Prud’hommes, pour licenciement sans cause réelle et sérieuse… sinon celle de vouloir engraisser encore et encore les actionnaires.

Correspondant LO