Révolutionnaire de salon

30 Novembre 2016

Le délicat Emmanuel Macron a intitulé son livre-programme Révolution. Dans le jeune homme couvert de diplômes, derrière le souriant banquier et l’aimable ministre, se cacherait donc un Saint-Just ?

Évidemment non. Conformiste dans ses goûts littéraires, dans ses choix politiques, dans sa carrière, dans son ambition, Macron utilise le mot de révolution comme ses amis publicitaires. Il y a eu une révolution du soda sans sucre, de l’électro-ménager vert, du produit vaisselle qui fait les mains douces, de la chaussette qui ne tombe pas… alors pourquoi pas une Macron-révolution qui recycle les vieilles politiques les plus éculées pour les présenter comme neuves ?