À Amiens : prison ferme contre un manifestant

01 Juin 2016

Dix mois de prison dont un ferme et 18 mois de mise à l’épreuve. Voilà la condamnation qui frappe un manifestant jugé en comparution immédiate à Amiens lundi 30 mai.

Celui-ci avait participé, comme des centaines d’autres, au blocage du périphérique et de la place de la gare de la ville lors de la journée du 26 mai. Il a aidé au déchargement des pneus sur la chaussée, ainsi qu’à un rassemblement dans le hall de la mairie.

Suite à cette manifestation, deux manifestants, une étudiante et un lycéen ont été placés en garde à vue, et leurs logements ont été perquisitionnés. Selon la loi, ils risquent jusqu’à cinq ans de prison pour avoir jeté… un micro sur la police qui les chargeait.

Huit ouvriers licenciés de Goodyear-Amiens avaient eux aussi été condamnés à neuf mois de prison ferme au début de l’année. Par contre, nulle condamnation pour les actionnaires de l’entreprise qui jouxte Goodyear, Valéo-embrayages, qui a condamné à la mort par absorption d’amiante des dizaines de travailleurs.

Un nouveau rassemblement est prévu à l’occasion du jugement des deux étudiants vendredi 3 juin à 8 h 30 devant le palais de justice d’Amiens.

Correspondant LO