La Poste Paris 20e : grève contre un licenciement

20 Avril 2016

Comme ils en avaient décidé en assemblée générale, la moitié des 150 facteurs de la poste principale du 20e arrondissement de Paris ont fait grève le 14 avril, rejoints par des collègues du 11e qui les côtoient dans les mêmes locaux. Ils entendaient s’opposer au licenciement d’un jeune collègue et montrer leur refus de voir la direction licencier pour le moindre prétexte.

Le mois dernier, ce facteur s’en était pris verbalement à une femme à laquelle il remettait du courrier, mais s’en était ensuite excusé, ce qui avait conduit cette femme à écrire à La Poste qu’elle ne souhaitait pas cautionner le licenciement du postier. Cela n’a pas arrêté la direction de La Poste : elle a même menti sciemment en inventant un « comportement agressif » de ce salarié.

En même temps, la protestation s’est amplifiée dans le bureau : pétition, délégation à plusieurs dizaines auprès de la direction locale puis de la direction centrale lors de la grève du 14 avril. Mais le licenciement a été confirmé.

Le lendemain 15 avril, une nouvelle assemblée générale a rassemblé une cinquantaine de facteurs, dont la moitié a encore voté la grève pour la journée, afin de « marquer le coup ».

Si la direction n’a pas reculé, les grévistes avaient montré leur détermination à ne pas se laisser faire et crié haut et fort que La Poste ne pouvait pas tout se permettre sans qu’ils réagissent.

Correspondant LO