Journée internationale des femmes : manifestons le 8 mars

02 Mars 2016

Mardi 8 mars, la journée internationale des femmes sera l’occasion de dénoncer le sort indigne qui leur est toujours réservé dans une grande partie du monde où elles doivent lutter, résister, s’organiser pour leur liberté, l’égalité et la dignité.

Beaucoup doivent se battre contre les violences sexuelles, les mariages forcés, le port du voile ou encore les mutilations et contre toutes les formes de soumission qui leur sont infligées. Mais le combat pour les droits des femmes reste aussi d’une actualité quotidienne ici en France. Des progrès ont été réalisés mais beaucoup reste à faire. Elles doivent se battre pour l’égalité des salaires : les salaires des femmes sont en moyenne 19 % inférieurs à ceux des hommes. Elles doivent se battre pour ne pas être reléguées dans des emplois à temps partiel ou précaires, dont la conséquence est que leurs retraites sont environ de 40 % inférieures à celles des hommes. Et c’est bien un combat qu’il faut mener, car aucune loi n’a jamais fait progresser l’égalité salariale entre hommes et femmes. Cette société d’exploitation pèse encore plus sur elles avec la crise économique et le chômage de masse.

En France, pour obtenir le droit des femmes à l’avortement et à la contraception, il a fallu une mobilisation massive des femmes pour qu’elles puissent décider d’avoir ou non un enfant. Ces luttes ont été essentielles pour l’adoption de la loi Veil, mais ce droit reste encore à défendre tous les jours. Dans le domaine des violences faites aux femmes, presque tout reste à faire. En France une femme meurt tous les trois jours sous les coups de son conjoint, une femme sur cinq sera victime d’un viol ou d’une tentative de viol dans sa vie, et une femme sur quatre de violences physiques.

Cette nécessité de lutter pour les droits des femmes, c’est ce qu’ont voulu affirmer des militantes socialistes, dont Clara Zetkin qui, en 1910, lors d’un congrès de la Seconde Internationale, ont décidé d’organiser une « journée internationale des femmes pour l’égalité ». Plus d’un siècle après, le combat des femmes reste d’actualité et le 8 mars une journée internationale de lutte, même si ce combat doit continuer de se mener tous les jours.

Mardi 8 mars 2016, à l’appel de nombreuses organisations, des rassemblements sont organisés notamment à Paris à 12 h 30 devant le siège du Medef pour dire non à la loi El Khomri. Une manifestation partira à 18 h de la Fontaine des Innocents au métro Les Halles. Lutte ouvrière soutient ces initiatives.

Cédric DUVAL