Lycée Jean-Macé – Vitry-sur-Seine : non au lycée low cost !

17 Février 2016

Comme dans de nombreux lycées et collèges, la dotation horaire globale que le rectorat a présentée pour l’année prochaine ne passe pas au lycée Jean-Macé de Vitry-sur-Seine.

Dans ce lycée polyvalent, il n’est pas spécialement facile de travailler, et pourtant chaque année le rectorat grignote des moyens. Comme le disait une gréviste, « ils ont voulu dégraisser le mammouth, maintenant on est à l’os ». Cela suffit !

Mardi 9 février, une trentaine de professeurs, sections professionnelles et générales confondues, ont débrayé. En plus de la création de quelques postes, la revendication qui s’est imposée à tous est le dédoublement d’un certain nombre d’heures de classe. Travailler en demi-groupe le plus souvent possible permet aux enseignants de faire cours dans de meilleures conditions. Il faut donc des moyens supplémentaires.

Jeudi 11 février au matin, les enseignants se sont retrouvés avec tracts, banderoles et autocollants devant les grilles du lycée. Après deux heures de discussions et des tournées dans les étages et les différents bâtiments, élèves et enseignants sont allés manifester à une petite centaine devant le rectorat de Créteil, en y mettant une certaine ambiance.

Si pour l’instant les responsables du rectorat sont restés sourds aux revendications, le dynamisme de cette journée de grève a encouragé tout le monde.

Correspondant LO