Non au bénévolat obligatoire !

10 Février 2016

Le conseil départemental du Haut-Rhin, à majorité Les Républicains, a voté le 5 février l’obligation pour les bénéficiaires du RSA de travailler bénévolement, dans des associations, collectivités locales, maisons de retraite ou établissements publics, sur une base de sept heures par semaine annualisées.

Bien des allocataires du RSA sont déjà couramment soumis à des pressions pour leur faire accepter des formations plus ou moins bidon. Mais, en inventant un bénévolat contraint et forcé, le président LR du conseil départemental du Haut-Rhin, Éric Straumann, a trouvé le moyen de faire parler de lui aux dépens de la partie la plus pauvre de la population. Avec cette mesure, il participe à la campagne contre les chômeurs, qui vise à les présenter comme des assistés qui ne chercheraient pas de travail.

Sur ce terrain du mépris et de la calomnie anti-pauvres, il est vrai que la droite a fort à faire pour dépasser le gouvernement de gauche, dont toute la politique et les déclarations vont dans le même sens, même si la ministre du Travail a déclaré qu’une telle pratique était illégale. On peut se demander pour combien de temps..

Le seul résultat de ce bénévolat forcé sera peut-être d’augmenter encore le chômage, car les titulaires du RSA seront amenés à remplacer des travailleurs en poste, qui iront donc rejoindre le bataillon des sans-emploi. Preuve que, comme tous ceux qui font assaut de démagogie contre les chômeurs, ce politicien se moque complètement de la lutte contre le chômage.

Camille LULLE