Pologne : Satan est dans l’opposition

16 Décembre 2015

Dimanche 13 décembre, à Varsovie, un prêtre en grand uniforme accompagné de porteurs de bannières a récité la prière d’exorcisme devant le siège du grand quotidien Gazeta Wyborcza, issu de la dissidence et lié, dans le passé, à Solidarnosc. Loin d’être un gag, cette manifestation était organisée par le parti au pouvoir pour tenter d’intimider un journal d’opposition.

L’exorcisme n’est pas seulement un souvenir du Moyen Âge et l’occasion de faire des films, c’est une fonction officielle de l’Église catholique. Le protocole en a été mis au goût du jour en 1998, approuvé et certifié par Jean-Paul II en personne. Chaque évêque dispose du mode d’emploi et du personnel qualifié, partout dans le monde. La Pologne, où le poids de l’Église est considérable et étouffant, bénéficie même d’un institut entièrement voué à cette pratique, utilisée désormais à nouveau comme moyen de gouvernement. L’histoire va à l’envers !

Mais, aussi réactionnaire, dévot, prêt à toutes les simagrées que soit le PiS, le parti au pouvoir, il connaît le peu d’efficacité des simples prières. Aussi frappe-t-il également le journal au portefeuille en le privant de publicité et en annulant les abonnements des administrations.

Si cela ne suffit pas, que fera-t-il ? Il faut se méfier car, chez les fous de Dieu, le bûcher suit toujours de près l’eau bénite.

Paul GALOIS