La Poste Calvados : des services empêchés de faire grève

16 Décembre 2015

Pour distribuer les plis électoraux des élections régionales, La Poste a décidé de ne plus compenser les agents au forfait habituel mais de comptabiliser les heures supplémentaires effectuées, ce qui a semblé beaucoup moins favorable au personnel. L’État paye 60 millions d’euros pour que La Poste remette à chaque électeur la propagande électorale, mais cette fois elle veut garder pour elle le maximum de cette somme.

Du coup, dans plusieurs services, les syndicats ont déposé des préavis de grève pour la semaine de distribution des élections. Dans le Calvados à Lisieux, Hérouville-Saint-Clair et Colombelles, des postiers ont voté la grève, mais dès lors chaque directeur de centre les a obligés à distribuer les plis électoraux, s’appuyant sur une jurisprudence du Conseil d’État disant qu’en cas de grève les activités essentielles de la nation doivent être maintenues. Cela s’appelle une désignation. « On ne se croyait pas si importants », disaient souvent les grévistes.

La Poste n’a rien retiré de son projet : elle passe en force et casse la grève... pour le moment. Car beaucoup de postiers ont conclu qu’il faudra bien passer outre à ces procédures, la prochaine fois que La Poste voudra faire travailler plus son personnel sans rien lui payer pour cela. Cela se posera forcément rapidement.

Correspondant LO