Hôpital de la Croix-Rousse : à la recherche de clients au portefeuille bien garni

16 Décembre 2015

La direction des Hospices civils de Lyon commence à mettre en place de nouveaux services de conciergerie, gérés par une entreprise privée, Happytal, afin « d’améliorer l’accueil des patients » et pour « plus de confort ». L’hôpital de la Croix-Rousse est le premier établissement des HCL à mettre en place ces services.

Il s’agit de toute une série de prestations proposées aux malades, payantes évidemment, allant du coiffeur au pédicure, à la livraison de repas plaisir et autres douceurs, et même à la garde ou la promenade de leur toutou.

Tous les malades voulant une chambre seule passeront par Happytal, installé directement dans les bureaux des admissions, et se verront offrir une carte service de 15 à 45 euros suivant la durée de leur séjour. En même temps, le forfait chambre seule passe de 64 à 74 euros, soit 10 euros d’augmentation d’un coup.

La direction ouvre ces services également au personnel, en prétendant faciliter son quotidien pour atténuer la difficulté de ses horaires irréguliers. Quelle sollicitude : il pourrait ainsi commander pressing, cordonnier, plateau repas, garde d’enfants.

Avec ce système privé, l’hôpital veut attirer des clients ayant les moyens. C’est l’égalité d’accueil entre patients qui est bafouée, avec la loi du marché capitaliste appliquée à la santé : il s’agit de vendre des prestations aux clients au portefeuille bien garni.

Proposer de tels services payants est pour le moins indécent, au moment où l’hôpital est de moins en moins capable de soigner correctement les malades, avec un personnel à la limite de l’épuisement.

Correspondant LO