Martinique : une tonne d’amiante jetée dans la nature

11 Novembre 2015

Cet article est extrait du journal trotskyste Combat ouvrier (UCI - Antilles).

Récemment, plusieurs dizaines de sacs contenant des déchets amiantés ont été découverts en pleine nature sur un terrain du Vert-Pré dans la commune du Robert. Une enquête des autorités a révélé que c’est une entreprise de désamiantage de bâtiments qui se débarrassait ainsi des déchets. Ses salariés travaillaient sans aucune protection contre l’amiante, sans dispositif de sécurité et surtout sans être déclarés.

L’amiante, ce matériau résistant et isolant utilisé pendant longtemps dans la construction de bâtiments et d’équipements, est cancérigène. On estime qu’il a déjà causé à travers le monde la mort de dizaines de milliers de personnes, surtout des travailleurs du bâtiment ayant été en contact direct et prolongé avec des fibres d’amiante. Ceux-ci ont développé des maladies pulmonaires et des cancers des voies respiratoires et digestives. La nocivité mortelle de l’amiante a été reconnue, mais c’est seulement en 1997 qu’il a été totalement interdit. Depuis, tous les bâtiments contenant de l’amiante doivent être décontaminés et les déchets retirés doivent subir un traitement spécifique.

Encore une fois, pour le profit, un patron met délibérément en danger des ouvriers en les faisant travailler sans protection et sans sécurité ; en plus de menacer la santé des habitants en jetant plus d’une tonne de déchets contaminés dans la nature.

Combat ouvrier