Lycée Voltaire Paris : tout travail mérite salaire

03 Juin 2015

Au lycée Voltaire à Paris dans le 11e arrondissement, plusieurs enseignants ne sont pas payés depuis plusieurs mois : une enseignante de français ne touche ainsi que la moitié de son salaire depuis décembre, et un autre en sciences économiques et sociales ne touche carrément rien depuis février. Ils sont contractuels, c’est-à-dire non titulaires, statut qui se développe rapidement dans une Éducation nationale où le manque d’embauches se fait cruellement sentir. Auparavant l’intendance du lycée pouvait fournir une avance, mais ce n’est maintenant plus possible et les personnels doivent donc se débrouiller.

Jeudi 28 mai, après une assemblée générale du personnel, un débrayage a été décidé pour aller demander à une trentaine le paiement de ces enseignants au rectorat de Paris. Là, les responsables n’ont pu que reconnaître le caractère anormal de cette situation. Ils se sont engagés à verser une avance conséquente aux enseignants concernés, à leur fournir une attestation de salaire et à traiter rapidement leur dossier.

Le lendemain, surprise, les enseignants ont trouvé dans leurs casiers un mot de la direction constatant leur absence la veille et les informant qu’ils auraient une retenue sur salaire. Même l’enseignant non payé depuis février l’a reçue ! Finalement, ces retraits sur salaire ont été annulés après protestation auprès de la direction.

Ceux qui ont participé à cette action n’en sont pas moins contents d’avoir fait preuve de solidarité et vont rester vigilants, notamment sur le suivi des promesses faites au rectorat.

Correspondant LO