Beaucaire (Gard) : la municipalité FN harcèle les forains

08 Avril 2015

Lundi 23 mars, à l’appel des syndicats des marchés, les forains ont bloqué les entrées de Beaucaire avec leurs camions porteurs de banderoles « Non à la discrimination ! » Ils protestent contre le harcèlement dont ils sont victimes de la part de la municipalité FN de Beaucaire.

Cette municipalité FN nouvellement élue a décidé de réduire le nombre de forains sur le marché de la ville dont, suivant en cela son programme électoral, elle veut restreindre le périmètre. Elle a supprimé des emplacements de commerçants, pour la plupart maghrébins d’origine, installés depuis des années, sans leur demander leur avis et sans leur proposer d’autres places.

Ce marché, deux jours par semaine, propose à des acheteurs modestes des fruits et légumes, des objets de bazar à 1 euro, des vêtements peu coûteux. Il semblerait que la municipalité veut le transformer en un « marché provençal », plus « classe » à ses yeux, mais certainement moins utile aux habitants de Beaucaire.et de Tarascon.

De plus, elle s’est mise à appliquer strictement son règlement pour contraindre les forains à s’installer dès 7 heures, au lieu des 8 heures habituelles. Pour cela elle a distribué des avertissements et des sanctions, quelquefois plusieurs pour une même personne. La nuit en hiver, et alors que les employés municipaux n’ont pas toujours terminé le nettoyage de la place, il faut être fin prêts à 7 h 30 et présenter sur-le-champ ses papiers professionnels ; pas le temps d’aller les chercher dans le camion. Aucun carton ne doit « traîner » dans le stand, etc. Pour deux avertissements, c’est l’interdiction du marché pour un mois et au bout de trois avertissements c’est l’exclusion définitive. À ce rythme, ils sont nombreux à être interdits de marché.

La plus grande foire de l’année à Beaucaire est une foire réputée, qui existe depuis…1217. Mais la municipalité y a supprimé 170 emplacements, refusant ainsi une place à de nombreux forains.

C’est donc en se voyant victimes d’une véritable opération de harcèlement que les forains ont manifesté contre ces attaques d’une municipalité dont la préférence est de s’en prendre aux pauvres.

Correspondant LO