PS ou SPD : deux partis qui ont tourné casaque

29 Mai 2013

C'est à Leipzig, où le Parti social-démocrate allemand (SPD) vient de célébrer son 150e anniversaire, que fut fondée le 23 mai 1863 par Ferdinand Lassalle l'Association générale des travailleurs allemands, une des ancêtres du SPD.

Parmi les invités de cette cérémonie figuraient François Hollande et aussi Angela Merkel, présidente de l'Union chrétienne-démocrate, la CDU (droite), actuellement à la tête du gouvernement allemand. Elle trônait au premier rang, applaudissant différents intervenants. Certains commentateurs y ont vu une préfiguration d'une nouvelle grande coalition outre-Rhin entre le SPD et la CDU, qui se profilerait à l'issue des élections prévues en septembre prochain.

Que ce soit du côté socialiste (en France) ou du côté social-démocrate (en Allemagne), on est aux antipodes de l'époque où ces deux partis étaient des composantes du mouvement ouvrier, réunis dans une Internationale que les historiens et les militants politiques appelèrent la IIe Internationale. August Bebel, l'un des fondateurs du SPD, gagné aux idées de Marx et Engels, avait conclu un discours lors d'un congrès de son parti en s'écriant : « Je suis et je reste l'ennemi mortel de la société bourgeoise ! » Les temps ont bien changé.

J. S.