26, 27 et 28 mai à Presles : la Fête !

09 Mai 2012

La Fête de Lutte Ouvrière, les 26, 27 et 28 mai à Presles, ne sera pas une parenthèse, tout au contraire. L'élection présidentielle à peine close, notre Fête offrira un cadre tout naturel pour prolonger le débat sur les questions que se pose le monde du travail. Débat d'autant plus nécessaire qu'on ne voit pas la fin de cette crise dans laquelle les banquiers et les industriels plongent l'ensemble du monde du travail.

Hollande est maintenant élu, mais on ne peut croire que les dirigeants des grandes entreprises vont pour autant cesser de supprimer des emplois, ni décider spontanément d'augmenter les salaires. On ne peut croire non plus que les banquiers, touchés par la grâce, vont s'arrêter de spéculer.

Notre porte-parole Nathalie Arthaud l'a répété au cours de sa campagne : aucun des problèmes qui se posent aux travailleurs ne trouvera de réponse, ni avec l'élection de Hollande, ni avec les élections législatives qui viennent. Il faudra imposer aux profiteurs, responsables du gâchis dans lequel ils nous ont entraînés, que ce soit eux, et eux seuls, qui paient la note de cette crise.

Sur quelles revendications le monde du travail doit-il se battre ? Comment établir un rapport de forces qui fasse reculer le patronat ? Pourquoi la faillite de cette économie capitaliste rend encore plus urgente et nécessaire la lutte pour une société communiste ? Ce sera l'occasion de discuter de tout cela, dans l'ambiance de fraternité de la Fête.

Dimanche et lundi à 15 h : meeting de Nathalie Arthaud