Hollande et le smic : dérisoire

14 Mars 2012

François Hollande a lâché un chiffre pour l'augmentation du smic. Il propose que, en plus de la revalorisation légale, le salaire minimum suive l'évolution de la croissance : « Chaque fois que la croissance est de un point, a-t-il déclaré, l'augmentation du smic pourrait être de moitié : 0,5. » Mais attention, au Parti socialiste, on reste prudent sur le caractère automatique de cette revalorisation supplémentaire : tout sera discuté avec les partenaires sociaux, après les élections.

En décembre dernier, le smic horaire a gagné 19 centimes d'euro, soit 28 euros mensuels, tout cela en chiffres bruts. On imagine à quel sommet 0,5 % de hausse supplémentaire pourrait porter le pouvoir d'achat des smicards, qui représentent maintenant 10 % des salariés. Encore faudrait-il une croissance de 1 %. Or les prévisions actuelles pour la France oscillent entre 0,2 % et 0,5 %.

Avec la dernière proposition du candidat socialiste, on n'en est même plus au niveau du symbole. Hollande a raison : les patrons n'ont vraiment pas de quoi s'inquiéter.

Sylvie MARÉCHAL