PSA : L'accueil de Besson par des ouvriers mécontents

01 Février 2012

Vendredi 27 janvier, le PDG Varin et la direction de PSA se sont offert un invité de choix, Éric Besson, ministre de l'Industrie, pour l'opération publicitaire du lancement de la 208, la remplaçante de la 207, à l'usine de Poissy.

Peintures et rangements le long du circuit emprunté par le ministre, portique consacré à la sécurité dressé tout exprès et immanquable pour les journalistes, la direction locale avait soigné le décor.

Seule fausse note, la quarantaine de syndiqués CGT qui attendaient ces messieurs dans l'atelier avec des pancartes « Assez de cadeaux aux patrons ; Non à la TVA sociale » ; « Non à la précarité » ; « Augmentez les salaires », et surtout « Non à la fermeture d'Aulnay, Madrid et Sevelnord ». Le secrétaire de la CGT a interpellé le ministre sur ces sujets, dénoncé les suppressions d'emplois et la fermeture de l'usine d'Aulnay et réclamé que le gouvernement prenne position contre... Ce que Besson s'est bien gardé de faire, se contentant de botter en touche en promettant « une table ronde ».

Les manifestants n'avaient pas d'illusions sur sa réponse, mais ils ne voulaient pas laisser passer tout le battage médiatique mensonger de la direction sans faire entendre la voix des travailleurs révoltés par les bas salaires, les suppressions de postes et le soutien éhonté apporté par l'État et le gouvernement à toutes ces entreprises richissimes.

Correspondant LO