Les mesures de Sarkozy sur le logement : une aubaine pour les promoteurs

01 Février 2012

Dans son intervention télévisée, afin de montrer combien il se préoccupait du problème du logement, Sarkozy a annoncé sa volonté de relever les droits à construire de 30 %. En particulier, sur les terrains disponibles et vendus par l'État aux constructeurs privés, il sera donc possible de construire 30 % de logements supplémentaires.

Les promoteurs immobiliers y trouveront certainement leur compte, puisque sur un même terrain ils pourront construire plus d'appartements, et donc vendre plus. Mais pour ce qui est d'améliorer la situation, sans parler de résoudre la crise du logement, c'est une tout autre affaire.

De l'aveu même du gouvernement, cette mesure ne permettra de construire que 40 000 logements supplémentaires par an. Or la fondation Abbé-Pierre estime qu'il manque environ 900 000 logements pour répondre aux besoins actuels. Autant dire que la mesure préconisée par Sarkozy n'apportera aucune solution au manque désespérant de logements pour les familles aux revenus modestes. De toute façon, tel n'était pas le problème de Sarkozy.

Pour résoudre la crise du logement, il faudrait mettre en place un véritable service public de la construction, de façon à se passer des promoteurs et autres requins du béton, pour réaliser, à prix coûtant, les appartements et équipements indispensables.

Lucienne PLAIN