Éducation : dans la Mayenne

01 Février 2012

Samedi 28 janvier, des enseignants Rased étaient présents au centre-ville de Laval pour dénoncer les mauvais coups contre l'enseignement spécialisé.

Quelques jours auparavant, ils venaient d'apprendre que les 22 postes d'enseignants Rased du département étaient menacés de suppression. L'Inspection académique de Mayenne prévoit en effet de remplacer ces 22 postes d'enseignants spécialisés par 10 postes « de conseil » auprès des équipes pédagogiques, qui ne prendraient plus directement en charge les élèves.

Ce démantèlement de l'aide aux élèves en difficulté touche tous les départements. Pas moins de 125 000 élèves en difficulté seront ainsi privés de l'aide spécialisée dont ils ont pourtant un cruel besoin.

Il s'agit là d'un moyen de continuer à diminuer les effectifs dans le primaire tout en évitant de supprimer plus de classes qu'il ne s'en ouvrira, comme Sarkozy s'y est engagé. Mais il n'empêche que ces mesures dégraderont les conditions d'enseignement et d'apprentissage, en abandonnant les élèves les plus fragiles, souvent issus de milieux en grande difficulté économique, alors que les conséquences de la crise ne pourront qu'augmenter leur nombre.

Une politique particulièrement odieuse.

Correspondant LO