Perpignan : les travailleurs de Reseda s'organisent

20 Janvier 2012

À Perpignan, les salariés de Reseda, Roussillon entraide et service d'accompagnement, qui assure en particulier l'aide à domicile, n'acceptent plus la détérioration de leurs conditions de travail. Et ils l'ont fait savoir par le biais d'une pétition signée par la grande majorité d'entre eux. Elle dénonce le non-respect des secteurs géographiques d'intervention, ce qui entraîne pour les salariés se déplaçant chez les bénéficiaires plus de fatigue et plus de frais d'essence (à leur charge !). Il y a aussi le délai trop court (1/4 heure !) entre deux interventions, ce qui est irréaliste étant donné les déplacements, la désorganisation permanente des plannings, qui mécontente les usagers comme les salariés. De plus, pour des raisons d'économies, des réunions de supervision, qui permettaient au moins d'aborder certains problèmes, ont été supprimées. Enfin, l'obligation est faite pour les aides à domicile d'utiliser leur téléphone personnel pour les indispensables communications professionnelles avec les familles ou le bureau, sans contrepartie financière.

Réunis en assemblée générale, les travailleurs ont exigé que maintenant des mesures soient prises en urgence, bien décidés à se faire respecter collectivement.

Correspondant LO