Colgate -- Compiègne (Oise) : en grève pour les salaires et l'embauche

20 Janvier 2012

Les travailleurs de l'usine Colgate de Compiègne dans l'Oise, qui fabrique des produits de toilettes, détergent, dentifrice, lessive et emploie sur le site 540 salariés en CDI et entre 50 et 70 intérimaires, sont en grève depuis mercredi 11 janvier pour réclamer une augmentation de salaire de 5 % et des embauches. La grève a été votée à plus de 80 %. Mardi 17 janvier, les travailleurs étaient toujours en grève et déterminés à faire céder la direction.

C'est la décision du patron de ne proposer que 1 % en janvier, et 0,8 % en octobre, qui a mis les travailleurs en colère. Et pour cause, les propositions de la direction ne correspondent même pas à l'inflation, et compensent encore moins la perte du pouvoir d'achat consécutive à l'augmentation réelle des prix, essence, gaz et loyer. Les grévistes réclament aussi des embauches. Colgate a recours régulièrement à des intérimaires, qui sont tout aussi régulièrement renvoyés chez eux, alors que les cadences ont encore augmenté ces derniers mois.

Colgate est une multinationale qui emploie 38 000 salariés dans le monde et fait des bénéfices. Pour le seul troisième trimestre 2011, elle a annoncé un bénéfice de 643 millions de dollars, en hausse de 4 %, et un chiffre d'affaires de 4,4 milliards d'euros, en progression de 11 %. Largement de quoi augmenter les salaires et embaucher les intérimaires.

Correspondant LO