Hôpital de Saint-Yrieix-La-Perche (Haute-Vienne) : un scanner sans personnel

29 Juin 2011

Depuis début mai, le scanner promis à l'hôpital de Saint-Yrieix par Roselyne Bachelot lors d'une de ses tournées dans la région fonctionne. C'est utile pour les patients de l'hôpital et pour la population.

Mais le hic, c'est qu'il n'y a pas eu d'embauche de manipulateur radio pour le faire fonctionner. Les quatre manipulateurs de l'hôpital, qui avaient déjà parfois du mal à assurer les radios, les mammographies, les astreintes, etc., ne peuvent assurer les examens qu'au prix d'heures supplémentaires impossibles à récupérer. Et de toute façon, le week-end, le scanner est fermé. S'il y a urgence, il faut aller à Limoges, à 40 kilomètres de là, ou attendre le lundi.

Quand Bachelot a fait son annonce, elle a prévu le budget pour la construction du bâtiment, l'achat et l'installation du matériel, c'est-à-dire tout ce qu'il faut pour arroser quelques capitalistes, mais rien pour le personnel.

Correspondant LO