Palaces : Les riches se portent bien, merci pour eux !

18 Août 2010

« La reprise est réelle. Je ne vois pas comment les choses pourraient aller mieux qu'actuellement », vient de déclarer le PDG du Bristol, un des sept hôtels 5 étoiles de Paris !

Alors que la crise est bien réelle pour des millions de salariés, il n'en va pas de même pour les très riches, capables de séjourner dans des hôtels de luxe. Selon les chiffres fournis par les palaces parisiens, où le prix moyen d'une chambre s'élève à 602 euros (hors saison touristique cependant !), 90 % des 800 chambres de luxe à Paris étaient occupées en juillet. Même la suite de 400 m2 du Plaza Athénée, à 22 000 euros la nuit, a été réservée tout le mois de juillet.

La demande est telle que quatre nouveaux hôtels de luxe vont ouvrir d'ici 2012 dans la capitale, ce qui représente 350 nouvelles chambres. Les investissements se comptent en centaines de millions d'euros, car la rentabilité dans ce type d'hôtellerie est élevée et, si la clientèle est exigeante, elle en a les moyens.

C'est en réalité toute l'industrie du luxe, de la haute couture aux vacances dorées en passant par l'immobilier, qui se porte très bien. Les banquiers, les capitalistes, avec l'aide massive des États, ont surmonté la crise, et la font payer aux travailleurs. Ils dépensent leur argent sans compter, en vrais parasites qu'ils sont !

Arnaud VAUTARD