Nos lecteurs écrivent : Des familles chassées d'un terrain à Seyssins en Isère

18 Août 2010

En Isère, 230 places devraient être réparties entre les communes de l'agglomération grenobloise pour le stationnement des gens du voyage. Plusieurs communes n'ont encore rien prévu. Il n'existe qu'un seul terrain de passage, d'une capacité de 150 caravanes, ce qui est bien insuffisant. De plus, les usagers jugent ce terrain cher et inconfortable par manque d'herbe et d'ombrage.

C'est pour cette raison que, fin juin, des gens du voyage sont venus s'installer sur un terrain herbeux non aménagé d'un quartier de la commune de Seyssins. Ce terrain étant inondable, de violents orages les ont contraints à partir en pleine nuit. Une fois celui-ci asséché, ils sont revenus. Certains Seyssinois n'ont pas accepté leur présence et ont interpellé le maire PS, afin qu'il les fasse partir rapidement. Le 29 juin, il écrivait à tous les habitants une lettre avec des propos choquants : « J'ai conscience que cette occupation engendre une gêne importante aux riverains » ; « J'ai demandé au préfet de procéder à leur évacuation » ; « Je vous assure de ma volonté et de ma détermination pour faire rapidement le nécessaire en termes d'aménagements de ce terrain » c'est-à-dire de créer « des fossés » et de poser « des merlons » afin que plus aucune caravane ne puisse venir à cet endroit.

Face au manque incontestable de terrains d'accueil, les gens du voyage s'installent où ils peuvent. Les municipalités ne respectent pas leurs obligations, mais c'est à eux que l'on reproche ensuite d'être dans l'illégalité !

Une LECTRICE