La Poste - Beauvais : Arnaques en tout genre

18 Août 2010

Récemment, à Beauvais comme dans le reste de l'Oise, la direction de La Poste a organisé des prises de parole dans les centres de distribution du courrier et dans les bureaux de poste, pour nous interdire désormais de ramasser le courrier des commerçants, des artisans et des entreprises au-delà d'une à deux lettres, sous peine de sanctions.

À la place de ce service, que nous rendions gratuitement de manière naturelle, la direction nous demande de proposer aux commerçants et entreprises en question une « collecte Primo » : ramassage du courrier à domicile et à heure choisie pour la modique somme annuelle de 600 euros.

L'arnaque est bien ficelée : le courrier traité à la machine par les entreprises qui en possèdent une ne peut en aucun cas être glissé dans une boîte à lettres ordinaire, mais il doit être apporté jusqu'à l'un des deux centres de traitement du courrier de la ville.

La direction nous interdit également de garder le courrier des usagers partis en vacances. Désormais, ce service devient payant. Un gérant de bistrot vient de payer 60 euros pour 15 jours d'absence !

Le prétexte, suavement avancé par les chefs chargés de propager la bonne parole, c'est l'Europe : rendre gratuitement ces services fausserait la concurrence européenne.

Dans le même temps, des usagers ont pu constater qu'il leur en coûte désormais 5 euros de confectionner eux-mêmes les paquets qu'ils envoient par La Poste, au lieu d'utiliser les boîtes payantes de La Poste : et cela, ce n'est quand même pas l'Europe !

Facteurs comme usagers, nous sommes bien conscients que le seul motif de ces nouvelles mesures, c'est la chasse aux gros sous... au détriment du service rendu.

Correspondant LO