Clariant - Huningue (Haut-Rhin) Une grève plutôt réussie

18 Juin 2010

Jeudi 10 juin, à leur neuvième jour de grève, les 130 grévistes du site chimique de Clariant à Huningue, près de Bâle à la frontière suisse, ont majoritairement voté la reprise du travail pour le lendemain, sur la base des dernières propositions de la direction : 10 000 euros en plus sur la prime de « préjudice » pour la perte de leur emploi suite à la fermeture du site d'ici la mi-2011.

Ils ont également obtenu que cette prime soit lissée, au lieu de dépendre de l'ancienneté, ce qui ferait au final 32 500 euros par salarié. Cette prime s'ajoute à la prime de retour à l'emploi, qui varie de 30 000 à 45 000 euros selon l'ancienneté, et aux indemnités légales. Pour un ouvrier de 45 ans et 25 ans d'ancienneté, cela pourrait représenter près de 100 000 euros au total.

Par ailleurs, les jours de grève seront intégralement payés. Les grévistes sont donc plutôt satisfaits de leur lutte, sans laquelle ils auraient eu bien moins de garanties.

Correspondant LO