Enseignants chercheurs - À Lyon

11 Février 2009

Depuis lundi 2 février, les assemblées générales des universités de Lyon I (sciences) et Lyon II (lettres et sciences humaines), suivies de l'ENS (École normale supérieure), ont voté la grève à l'unanimité. Depuis, les assemblées générales du personnel et des étudiants se sont multipliées dans les laboratoires et les départements, rassemblant de plus en plus de monde afin d'informer et de propager la grève. Le 3 février les instances de Lyon I votaient en congrès leur soutien aux grévistes et leur rejet des décrets d'application de la LRU (la loi de « réforme » de l'université). Les grévistes dénoncent aussi la précarité importante au sein de l'université et réclament la titularisation de tous les précaires sur des postes permanents.

Des points de rendez-vous quotidiens ont été fixés pour discuter de la grève et organiser des distributions de tracts et prises de parole en amphi, pour appeler à la manifestation du jeudi 5 février. Après avoir manifesté en nombre le 29 janvier, enseignants, étudiants et chercheurs des universités et des IUFM (instituts de formation des maîtres) étaient 3 000 dans la rue le 5 février. La manifestation a été suivie d'assemblées générales inter-sites réunissant étudiants et personnels pour préparer la suite, en particulier la manifestation du 10 février.

Correspondant LO