En janvier des milliers de locataires privés d'APL

11 Février 2009

En Seine-Saint-Denis, mais aussi dans d'autres départements, à l'arrivée de l'avis d'échéance du loyer de janvier, de très nombreux locataires ont eu un coup au coeur : la somme à payer avait augmenté de plusieurs centaines d'euros selon le cas.

L'affluence aux guichets de la CAF le lendemain et les jours suivants était record, les familles les plus nombreuses, celles qui avaient les revenus les plus bas, étant touchées de plein fouet ! Ceux dont le loyer est prélevé automatiquement se retrouvaient avec un trou sur leur compte.

Selon Le Parisien du 4 février, 45 000 foyers seraient touchés dans le pays. Il s'agirait d'une mauvaise application du nouveau mode d'attribution de l'APL, l'aide personnalisée au logement, qui est versée au bailleur.

Celui-ci a changé plusieurs fois ces dernières années, ainsi que les papiers à fournir. Pour la première fois cette année, seule la déclaration d'impôts est prise en compte. Or le Trésor Public est en pleine restructuration, avec pertes d'emplois à l'appui. Et voilà le résultat : des milliers de familles sont privées de ce qui leur permet d'assurer le quotidien. Le personnel de la CAF, déjà surchargé, aura bien du mal à rattraper les dégâts !

Les suppressions de personnel dans les services publics ont des conséquences dramatiques pour toute la population.

Correspondant LO