Sarkozy et la génétique : bourgeois par naissance, réactionnaire par acquisition.

13 Avril 2007

S'aventurant sur le terrain de la génétique, dans un entretien publié dans Philosophie Magazine, Sarkozy a affirmé qu'on " naît pédophile " et que le fait que 1 200 à 1 300 jeunes se suicident chaque année s'explique par leur " fragilité génétique ". Autrement dit la tendance au suicide et la pédophilie seraient présentes dès la naissance, dès la conception même, car elles viendraient des caractères transmis par les parents, comme la couleur des yeux ou celle des cheveux.

C'est visiblement une " idée " qui lui tient à coeur, car l'ex-ministre de l'Intérieur avait déjà envisagé de repérer les futurs délinquants dès l'âge de trois ans en observant leurs comportements déviants à la maternelle. Sarkozy colporte ainsi un préjugé réactionnaire et largement démenti par la science, la prédominance de " l'inné ", venant des gènes des parents, sur " l'acquis ", qui découle de l'éducation et, en général, des idées et de la culture apportées à l'enfant par la société.

Si l'on applique cette théorie à Sarkozy lui-même, on en déduit que s'il fait des déclarations racistes, ce n'est pas par opportunisme pour chercher les voix de Le Pen. S'il veut baisser les impôts des riches, ce n'est pas parce qu'il est à genoux devant le capital. S'il considère que les chômeurs sont des fainéants et leur enjoint de travailler plus, ce n'est pas par ce mépris de pauvres qui caractérise son milieu. Non, tout cela il l'aurait donc dans les gènes.

Autrement dit et comme le chantait Brassens, quand on est c... !

Paul GALOIS