L'Oréal : détruire des actions rapporte.

13 Avril 2007

Comme d'autres grandes entreprises, L'Oréal consacre des sommes considérables à racheter en Bourse ses propres actions. Ces actions rachetées sont détruites afin de faire grimper le cours de celles qui restent dans les mains des gros actionnaires, en particulier la douzième fortune mondiale, Liliane Bettencourt.

En 2006, L'Oréal a consacré à cette opération la somme de 1,04 milliard d'euros, n'étant surpassé en France que par les 3,54 milliards de Total. Cette année, L'Oréal regorge tellement d'argent, conséquence de plusieurs années de blocage des salaires, que ce gâchis s'amplifie encore.

Rien qu'au mois de mars, L'Oréal a ainsi dépensé 131,2 millions d'euros à racheter des actions pour les détruire. Pour chacun des 61 000 salariés du groupe L'Oréal, qui possède des filiales dans le monde entier, cela représente 2 150 euros rien que le mois dernier. Une somme qui leur aurait été plus utile qu'à être engloutie ainsi dans les circuits financiers.

Correspondant Lutte Ouvrière