Clear Channel : la direction a reculé.

13 Avril 2007

Les travailleurs de Clear Channel, la société chargée de l'affichage de tous les panneaux électoraux, ont repris le travail après avoir obtenu une prime de 250 euros et une augmentation de salaire d'environ 50 euros par mois, plus 25 euros pour les salariés à temps plein qui touchent les plus bas salaires.

Clear Channel, numéro un mondial de l'affichage, a absorbé un groupe d'affichage comme Dauphin ; il a supprimé des postes notamment sur le site de Wissous, dans l'Essonne, passé de 120 à 70 salariés ; beaucoup d'employés y sont payés 980 euros par mois. Le marché de l'affichage officiel de la campagne présidentielle vient s'ajouter à celui des campagnes publicitaires, apportant un chiffre d'affaires supplémentaire de 3 millions d'euros. Mais surtout, à la différence d'une campagne publicitaire, c'est un affichage dont la date ne peut en aucun cas être reportée.

À quelques jours du commencement de l'affichage pour l'élection présidentielle, les travailleurs de Clear Channel avaient donc les moyens de faire entendre leurs revendications. Ceux du site de Nîmes ont commencé, suivis par ceux de Wissous, de Lyon, de Nice. Ils n'ont pas obtenu les 200 euros qu'ils réclamaient, mais ils ont tout de même pu, et c'est tant mieux, faire reculer leur direction !

Sylvie MARÉCHAL