CPE : À Nantes

23 Mars 2006

Le mouvement anti-CPE a pris son ampleur au cours de la semaine du 12 au 18 mars, dans la foulée de la manifestation du 7 mars qui avait été un succès avec plus de 15000 manifestants. De nombreux salariés du public et du privé ont suivi l'appel à la grève et à la manifestation de tous les syndicats de Loire-Atlantique.

Depuis il ne fait que se renforcer avec mardi 14 les UFR de sciences économie et de droit qui ont chacun reconduit le blocus à de fortes majorités, lors d'assemblées regroupant entre 400 et 1000 étudiants. Mercredi 15 mars 2000 étudiants de sciences humaines ont reconduit le blocus à une grande majorité pendant qu'au même moment 1100 étudiants de sciences, sur 1700 présents à l'assemblée, décidaient de bloquer leur faculté pour la première fois depuis 1968.

Jeudi 16, le mouvement est monté d'un cran avec la participation massive des lycéens qui organisent le blocus de la plupart des lycées de Nantes, publics et privés, et certains de la banlieue d'où la grève était partie dès le lundi. La manifestation du jeudi a connu un franc succès avec des milliers de lycéens et étudiants en cortège suivis par les syndicats et les salariés, profs et parents d'élèves venus soutenir le mouvement, la presse avançait le chiffre de 15000 manifestants.

Samedi 18 mars après-midi, c'est trois fois plus de personnes qui ont manifesté (35000 d'après la presse et 8000 à Saint-Nazaire) avec beaucoup de jeunes, lycéens, étudiants, collégiens mêmes, parents, salariés, chômeurs, immigrés... un cortège massif, animé, coloré de toutes sortes de dessins, pancartes et banderoles.