CPE : Heureusement que la jeunesse n'attend pas 2007...

23 Mars 2006

"Si nous (le Parti Socialiste) sommes en situation de l'emporter, si les Français nous font confiance, le contrat première embauche sera supprimé, annulé, abrogé", a tenu à préciser François Hollande en évoquant une éventuelle victoire du candidat socialiste à l'élection présidentielle.

Hollande, qui visiblement ne compte pas sur le mouvement en cours pour faire reculer le gouvernement, nous glisse ainsi que les travailleurs et les jeunes de ce pays auraient une deuxième chance, à condition d'attendre encore quatorze mois... et de bien voter.

Mais pourquoi faudrait-il attendre des élections aux résultats incertains et la mise en oeuvre tout aussi incertaine de promesses électorales, alors que la lutte a déjà prouvé qu'elle est en mesure de faire reculer ce gouvernement et de changer l'air du temps? D'autant plus qu'elle permet aussi, par la même occasion, d'avertir les gouvernants futurs qu'ils ne sauraient faire fi impunément des exigences de ceux qui manifestent aujourd'hui dans la rue.

Alain VALLER