Expulsions : trois personnes inculpées

24 Avril 2003

Alors même que Sarkozy s'apprête à durcir la loi Chevènement qui limitait déjà les conditions d'entrée et de séjour des étrangers en France, les expulsions des immigrés en situation irrégulière se multiplient.

Heureusement, cela ne se passe pas toujours dans l'indifférence. Ainsi, jeudi 17 avril à l'aéroport de Roissy, trois passagers d'un charter en direction de Bamako ont protesté contre l'expulsion musclée de sept Maliens, conduits de force dans l'avion. Pour réponse, la police a débarqué tous les passagers. Les trois contestataires ont été placés en garde à vue dans les locaux de la Police des Frontières, en compagnie de quatre Maliens qui s'étaient plaints des brutalités subies et du vol de leurs économies par les policiers. L'avion est reparti avec une demi-journée de retard et les trois passagers qui avaient protesté sont poursuivis pour "entrave à la circulation d'un aéronef". Ils risquent 37500 euros d'amende et cinq ans de prison.

La mise en place de la politique de Sarkozy se traduit par un pouvoir accru des policiers et remet en cause le droit à quiconque de contester leurs méthodes.